Archives de Catégorie: Culture des Cîmes

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

Poster un commentaire

novembre 23, 2015 · 7:00

Bientôt au cinéma …

Connaissez-vous l’expérience de Milgram ? 

L’expérience de Milgram est une expérience de psychologie de l’américain Stanley Milgram. Cette expérience cherche à évaluer le degré d’obéissance d’un individu devant une autorité qu’il considère comme légitime.  L’intérêt consiste à analyser le processus de soumission à l’autorité, et à partir de quand l’individu révèle des problèmes de conscience. Les résultats de cette expérience ont suscité de nombreuses polémiques. En effet, l’expérience tend à démontrer que les individus sont capables de réaliser des traitements cruels à d’autres individus pour obéir à ceux qu’ils pensent comme légitimes.

Il y eu de nombreuses variantes de l’expérience, mais on pourrait simplifier le déroulé ainsi :

Des sujets acceptait de participer, sous l’autorité d’une personne supposée compétente, à une expérience d’apprentissage où il leur sera demandé d’appliquer des traitements cruels (décharges électriques) à des tiers sans autre raison que de « vérifier les capacités d’apprentissage ». L’élève est  placé dans une pièce distincte, séparée par une fine cloison, et attaché sur une chaise électrique. Le sujet cherche à lui faire mémoriser des listes de mots et l’interroge sur celles-ci. Il est installé devant un pupitre où une rangée de manettes est censée envoyer des décharges électriques à l’apprenant. En cas d’erreur, le sujet enclenche une nouvelle manette et croit qu’ainsi l’apprenant reçoit un choc électrique de puissance croissante (15 volts supplémentaires à chaque décharge). Le sujet est prié d’annoncer la tension correspondante avant de l’appliquer. Les réactions aux chocs sont simulées par l’apprenant.

Ce sont les résultats qui ont dérangé : Au cours de l’expérience, de nombreux sujets ont montré des signes de tension. Sur 40 sujets, 3 sujets ont eu des crises intenses et incontrôlables. Mais même si la plupart d’entre eux étaient mal à l’aise d’agir de la sorte, les 40 sujets ont obéi jusqu’à 300 volts. 25 des 40 sujets ont continué à donner des chocs jusqu’à ce que le niveau maximum de 450 volts soit atteint.

Vous pouvez aussi observer cette expérience tirée d’un film ci-dessous :

Et bientôt ..

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Culture des Cîmes

Suggestion de lecture : La Horde du Contrevent

41-tb1ZuUFL._SX301_BO1,204,203,200_

 

Un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou. Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d’un même feu l’aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d’un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d’un pinceau, d’une caméra ou d’une arme… Chef-d’œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

Demain dès l’aube – Victor Hugo

Mettre les plus beaux de nos poèmes en musique : une chanson des Frangines !

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu… un appel aux destins particuliers !

« Des jeunes gens décident de lever, portés par la volonté et l’espoir. Ils rêvent de connaitre une fraternité plus grande, d’un  monde sensible à leur chant, ils arpentent des sentiers oubliés et découvrent le pouvoir étonnant de la poésie et du chant. »

 

 

 

1 commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Culture des Cîmes

Il est sorti aujourd’hui !

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

en-bateau

 

« Je chante la beauté, la beauté fragile, la beauté des fleurs reflétant le soleil, qui s’embrassent et se mêlent sur le treillis vermeil… La beauté des chants d’oiseaux fuyant devant l’automne, des papillons colorés qui meurent comme meurent les prés prisonniers de la neige…

Je chante la beauté, la beauté subtile, la beauté des corps qui s’embrasent et des coeurs qui battent… La beauté des yeux qui dévorent, la beauté des rêves que l’on fait par dégout de l’ennui, la beauté des hommes affrontant les sommets, derniers défis aux derniers chevaliers…

Et je chante la beauté interdite, la beauté difficile, la beauté des fleurs quise croient des soleils, la beautés des chants d’oiseaux pourchassant le printemps, la beauté des papillons accompagnant la neige tombant dessus les près… La beauté des corps qui se battent et des coeurs qui s’embrasent, la beauté des yeux dévorés par l’horizon, la beauté des rêves que l’on fait pour échapper au néant, la beauté des âmes partant en mer, sans jamais regarder en arrière… »

Erik Saint-Jall, La Compagnie de la Grande Ourse

338a7b67848cb7c9a497d8b90f34f3e9

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour, Culture des Cîmes

Alcest

 

Alcest, groupe à première vue peu engageant par sa musique crue et agressive, conquiert un nouveau territoire avec son quatrième album « Shelter ». A l’antipode du Black Métal qu’il avait l’habitude de proposer, le groupe français nous livre une musique à la texture rêveuse, aux sonorités aériennes et lumineuses et aux paroles spirituelles et mystiques invitant à la sérénité. On en viendrait même à se laisser transporter…

 

 C.Mauduit

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

Marcher

095c7905b5c28473ce4803e076efc153

Marcher 

pour retrouver goût à la terre

et peser le poids d’un pas

et retrouver l’accord en soi

au diapason de l’univers

Marcher

pour sentir le silence

envahir l’espace et retenir les mots

S’en saouler comme d’un vin nouveau

qui rend au vieil homme son enfance

Marcher

en sachant qu’à l’étape

ils seront tous là les amis,

avec le cadeau de leur visage,

décapé au soleil de midi

comme transparent et sans âge

Ensemble, 

nous allumerons nos feux de bois,

et partagerons notre repas.

Puis nous irons cueillir la nuit

et dormir dans son lit

d’étoiles

Marcher, 

avec nos vies palpipantes en nos mains,

au singulier ou au pluriel.

Comme des pèlerins de l’essentiel.

 

Mylène Vachette

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Culture des Cîmes