Archives de Catégorie: Citation du jour

Nous voulons de la place au soleil…

roi SOLEIL

« Nous voulons de la place au soleil – c’est normal mon garçon ; alors fais du soleil au lieu de chercher à faire de la place. »


Jean Giono

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour

Travaux d’Octobre

automne

TRAVAUX D’OCTOBRE

Voici déjà l’arrière-saison. La lumière se fait plus jaune. Le soleil est dans la Balance. Les enfants qui naissent sous ce signe ressemblent à Louis-Philippe et à Marguerite de Navarre. C’est le moment de faire son hydromel (n’oubliez pas de faire bouillir très légèrement jusqu’à ce qu’un œuf reste en surface, en demi enfoncé dans le sirop.) L’horticulteur sérieux rentre ses chrysanthèmes dans la petite pièce attenante au poulailler. On mettra les personnes âgées à l’hivernage, dans un endroit qui sera bien sec et aéré, sur de grands fauteuils à oreillettes en reps vert ou en velours grenat. Il s’en fait de très pratiques, avec des roues dorées.

Alexandre Vialatte, La Montagne, 6 octobre 1964.

Transmis par G.C

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour

« Il faut faire moins de choses dans sa vie, mais mettre plus de vie dans les choses que l’on fait ! »

Alexandre Poussin, Marche Avant !

joie

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Citation du jour

Pourquoi faire du sport ?

« Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, ma difficulté pour la vaincre ! »

Pierre de Coubertin

georgehoyningen-huene1929

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Citation du jour

Recette

« Pour résumer, deux ingrédients sont nécessaires à la marche maïeutique, celle qui permet d’accoucher de soi : l’effort, donc une dose de souffrance physique, et la durée, donc une dose d’endurance morale. »

Alexandre Poussin, Marche avant !

marche

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Citation du jour

en-bateau

 

« Je chante la beauté, la beauté fragile, la beauté des fleurs reflétant le soleil, qui s’embrassent et se mêlent sur le treillis vermeil… La beauté des chants d’oiseaux fuyant devant l’automne, des papillons colorés qui meurent comme meurent les prés prisonniers de la neige…

Je chante la beauté, la beauté subtile, la beauté des corps qui s’embrasent et des coeurs qui battent… La beauté des yeux qui dévorent, la beauté des rêves que l’on fait par dégout de l’ennui, la beauté des hommes affrontant les sommets, derniers défis aux derniers chevaliers…

Et je chante la beauté interdite, la beauté difficile, la beauté des fleurs quise croient des soleils, la beautés des chants d’oiseaux pourchassant le printemps, la beauté des papillons accompagnant la neige tombant dessus les près… La beauté des corps qui se battent et des coeurs qui s’embrasent, la beauté des yeux dévorés par l’horizon, la beauté des rêves que l’on fait pour échapper au néant, la beauté des âmes partant en mer, sans jamais regarder en arrière… »

Erik Saint-Jall, La Compagnie de la Grande Ourse

338a7b67848cb7c9a497d8b90f34f3e9

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour, Culture des Cîmes

Van Gogh


« Les nuits étaient déjà froides et annonçaient l’hiver. Les étoiles avaient perdu leur tremblotement estival et leur éclat était net et fixe: au coeur de la nuit elles allaient innombrables. Dans ce profond silence on percevait le vol des oiseaux migrateurs et le passage du temps. C’était des nuits faites pour marcher sans fins, avec bonheur. »

Mario Rigoni Stern, Sentier sous la neige, éditions La Fosse aux Ours, 2000

Transmis par C.Mauduit
Peinture : La Nuit Etoilée, Van Gogh

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour

10985439_885023204869871_3027353013053034189_n

Poster un commentaire

juin 30, 2015 · 7:00

La grandeur ne se marchande pas !

DSC03226

 

« La grandeur ne se marchande pas ! Elle exige des sacrifices ! La grandeur ne s’achète pas, ne se vend pas ! Elle a besoin de cette part, en chacun de nous, qui élève à un moment ou un autre ! Vous entendez : c’est bien, c’est mal ; répondez : c’est grand, c’est petit ! Vous entendez : tâche d’être heureux ; répondez : pas à n’importe quel prix ! Vous entendez : pense à toi ; répondez : je pense au-delà de moi, loin dans le temps et à une échelle qui donne le vertige ! Etre grand, c’est voir grand, c’est vivre grand et mourir grand ! C’est ne pas se perdre en milles  choses futiles, c’est ne pas perdre de vue le spirituel au milieu du matériel, c’est refuser d’être ordinaire ! La grandeur, c’est aussi se dire : je m’élèverai en élevant les autres ! je lutterai contre mes faiblesses et mes lâchetés ! la grandeur, c’est s’habituer à l’idée de devoir un jour se battre. Parce que la grandeur ne se marchande pas… ».

 

Erik Saint-Jall, La Compagnie de la Grande Ourse, Extrait

Poster un commentaire

juin 24, 2015 · 7:00



10959298_1534957413446490_2905132675685716301_n

 

Allons mes frères,
Partons en quête d’un nouveau monde
J’ai pris pour but l’horizon de la mer du couchant
Et quoique, dépossédés de l’ardeur de nos forces d’antan
Qui bousculaient le ciel et la Terre
Nous sommes ce que nous sommes
L’âme trempée et le coeur héroïque
Bien affaiblis hélas par les ans mais forts de la volonté de combattre.

Chercher. Trouver. Ne rien céder

 

Alfred Tennyson

Poster un commentaire

mai 24, 2015 · 7:00