En rire ou en pleurer…

Les applications utiles pour se désintoxiquer de son smartphone

accro-a-son-smartphone

L’usage du smartphone qui nous accompagne, du saut du lit au coucher en passant par le bureau, peut être encadré grâce à… quelques applications mobiles.

Se servir de son smartphone pour s’en détacher, l’ironie de la situation ne vous aura pas échappé. Une méthode qui peut s’avérer très utile surtout quand on a à l’esprit l’essor fulgurant du mobile. En témoigne l’enquête annuelle de l’Arcep et de Bercy qui conclut que plus d’un Français sur deux est désormais équipé d’un smartphone, soit le double d’il y a trois ans.

C’est pourquoi réguler l’usage de votre téléphone intelligent au quotidien peut devenir rapidement un besoin, surtout quand il s’immisce partout : aussi bien au cours de vos repas que pendant les réunions. Cette tendance a d’ailleurs déjà un nom : le « phubbing » (contraction de « phone » et « snubbing » qui veut dire « snober »). Celle-ci renvoie à la manie de regarder son téléphone de façon quasi compulsive même quand une personne nous parle. Autre phénomène qui en découle : la nomophobie*.

Pour combattre ses symptômes, des solutions très concrètes existent au-delà des expérimentations ponctuelles de détox digitales , et ce via… des applications. Les journalistes du site Inc.com en ont récemment dressé une liste non exhaustive, valable pour les utilisations d’iPhone et/ou d’Android, pour les partisans de la méthode douce et/ou de l’approche agressive.

 

Les applications pour se désintoxiquer en douceur

Pour vous laisser guider avec pédagogie, BreakFree (iOS, Android) est un très bon exemple. L’application passe au crible l’usage que vous faites de votre téléphone dans les moindres détails pour déterminer un « score d’addiction ». Avant de vous signaler dans la foulée à quelle fréquence et pour quel usage vous êtes amenés à débloquer votre téléphone. Résultat, l’appli vous concocte un bilan précis avec la mention du nombre de minutes ou d’heures passées sur chaque activité (appels, Facebook, consultation de vos mails, Instagram etc.).

Dans le même esprit : Stay on Task (Android) , une application qui vous propose notamment de débrancher votre téléphone de toutes les notifications pendant une certaine plage horaire que vous auriez fixée en amont. Le but : être pleinement concentré sur une seule tâche dans un cadre professionnel, ou profiter de vos soirées en famille ou entre amis.

Les applications plus « agressives »

Offtime, disponible pour iPhone et Android , permet à ses utilisateurs de bloquer les applications chronophages comme Facebook et les jeux ou encore de filtrer des communications spécifiques, tout en vous permettant de rester « connecté » à votre mobile. Avec la possibilité de choisir des modes comme « le travail » ou « la famille », vous pouvez laisser l’application filtrer automatiquement vos notifications. Une aide appréciable si vous avez envie d’infléchir vos habitudes petit à petit, sans vous sentir bousculé.

Dans le même genre, AppDetox (Android) est une application qui vous donne la main et s’adapte sur mesure à vos manies en vous demandant d’établir votre propre diagnostic. Si par exemple vous êtes accro aux jeux de téléphone ou à votre fil twitter et que vous le signalez, « AppDetox » se contentera simplement de vous rappeler à l’ordre en cas d’excès.

*La nomophobie : qu’est-ce que c’est ?

Ce concept, inventé par les britanniques, décrit une forte addiction au smartphone qui s’exprime par la peur de s’en séparer. En anglais, il s’agit de l’acception « no mobile-phone phonia ».

 

Les applications « électrochocs »

Partisan plutôt d’une théraphie de choc ? Optez pour Moment , disponible uniquement sur iPhone. Cette application vous permet de vous fixer des limites de temps d’utilisation de votre téléphone par jour. « Moment » a été lancé par Kevin Holesh, qui s’estimait trop accro à son téléphone Apple. Soit vous laissez le logiciel calculer le temps passé sur votre smartphone à naviguer sur les réseaux sociaux pour qu’il vous signale à quel moment vous dépassez vos limites, soit vous le faites manuellement. Vous pouvez même permettre à l’application de submerger votre écran d’alertes particulièrement agaçantes dès que vous dépassez le temps d’utilisation que vous vous étiez fixé.

Le créateur de « Moment », Kevin Holesh, explique pourquoi il a voulu lancer « Moment », à Techcrunch

« J’ai demandé à des gens de me dire combien de temps ils pensaient passer sur leurs téléphones et ils étaient presque toujours 50% trop bas » .

Flipd va encore plus loin : si vous dépasser le temps d’usage que vous vous êtes imparti: l’application bloquera votre téléphone. Et inutile de d’éteindre et de redémarrer votre smartphone, l’écran de verrouillage sera remplacé par celui de « Flipd ». Non seulement vous n’aurez plus accès aux SMS et aux appels reçus mais en plus, l’application répondra à votre place que vous êtes… « occupés ». Radical.

A noter que « Flipd » peut aussi s’appliquer à distance pour faire office de contrôle parental sur le téléphone des enfants. Cela dit, en cas d’extrême urgence, vous aurez la possibilité de débloquer votre téléphone pour une durée de 60 secondes.

Evidemment, la meilleure manière de ne pas tomber dans l’addiction reste l’autorégulation. Des règles simples, comme s’imposer de bannir son appareil à table ou avant/après une certaine heure, pourraient bien vous aider.

Dounia Hadni

Source : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021515729444-les-applications-utiles-pour-se-desintoxiquer-de-son-smartphone-1179716.php?txJYRE53mWEKKf4k.99

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s