Archives mensuelles : octobre 2015

Suggestion de lecture : La Horde du Contrevent

41-tb1ZuUFL._SX301_BO1,204,203,200_

 

Un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou. Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d’un même feu l’aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d’un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d’un pinceau, d’une caméra ou d’une arme… Chef-d’œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

Mode alternative : L’Atelier Parigot

Marre d’avoir les mêmes tee-shirts que tout le monde ? Découvrez l’Atelier Parigot, faites revivre l’esprit français à travers les tee-shirts, polos, sacs, pulls de l’Atelier de la rue Custine. Du 100% Made in France et un esprit que l’on ne trouve nulle part ailleurs !

Vous trouverez ci-dessous un échantillon :

Pour les va-t-en-guerre : 

 

 

amour

Pour les filles : 

debrouille

Pour les plus fiers : 

impossible

Pour les parisiennes : 

 

fnm

 

Pour les plus rebelles : 

aristocratie

Plus d’excuses, vous ne pourrez plus porter de drapeaux américains sur vos sweat-shirt ou je ne sais quel slogan anglais !

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Echos de la Mode

Demain dès l’aube – Victor Hugo

Mettre les plus beaux de nos poèmes en musique : une chanson des Frangines !

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

« CE QUI COMPTE C’EST LA BEAUTÉ INTÉRIEURE », BULLSHIT!

    IMG_5025

J’avoue, je verse une larme à chaque fois. Cet été, j’ai enfin découvert l’émission « Nouveau look pour une nouvelle vie » et je suis fan, complètement fan du travail de Cristina Cordula. Cette femme fait du bien aux gens, elle change des vies, elle sauve des couples, vraiment.

Oh, ça va ! Je vous entends déjà ricaner devant mon enthousiasme pour un programme d’M6 et sa fameuse présentatrice brésilienne qui ponctue toutes ses phrases d’un « ma chériiiie » et « ma-gni-faaayyykk » tout en baladant les participants d’un show-room aux bars branchés de la capitale en passant chez le coiffeur, l’esthéticienne, le barbier et même le dentiste s’il le faut, tout ça pour révéler au grand jour la beauté cachée de ses protégés. Superficielle ? Vous vous méprenez totalement !

Pourquoi veux-tu changer ton image demande Cristina aux participants? « Je veux que mon mari me regarde à nouveau, je veux retrouver cette étincelle dans ses yeux»« J’aimerais rencontrer quelqu’un, je veux trouver l’amour »« Je veux trouver un nouveau travail »,  « Je voudrais que l’on me regarde comme une femme ».  A-t’elle raison de proposer un relooking pour répondre à ces profondes motivations ? Oui, parce que le corps est le premier témoin de notre personne. Nous ne sommes pas de purs esprits : c’est au travers de mon corps que j’entre en relation avec les autres.

Et vous, vous êtes-vous déjà demandé quelle image vous renvoyez aux autres? Qu’est-ce que vous exprimez par votre style, votre posture, votre démarche, bref, par votre façon d’habiter votre corps ? Est-ce que la manière dont les autres vous perçoivent est conforme à ce que vous êtes réellement ? Est-ce que vous pensez donner l’envie aux autres de vous connaitre?

« L’apparence, ce n’est pas important ! Ce qui compte c’est la beauté intérieure ! ». Bullshit !

J’entends des femmes me dirent : « Je ne veux pas qu’un homme m’aime pour mon physique, je veux qu’il m’aime d’abord pour ce que je suis vraiment! »… C’est tout simplement hallucinant de penser une chose pareille ! Comme si le corps n’était qu’une enveloppe extérieure, une chose différente de nous. Et puis, tout particulièrement dans la relation conjugale, le corps est primordial puisque l’amour est appelé à s’incarner c’est-à-dire à se vivre dans les corps.

Négliger son corps, c’est négliger la relation à l’autre.

Je sais que certaines de mes lectrices penseront « C’est facile à dire pour elle » et que je suis insupportable de parler de beauté, que ça donne des complexes aux autres (remarques que j’ai déjà entendues!). Bullshit à nouveau ! Si je suis fan de Cristina, c’est qu’elle a le don de rendre tous les gens beaux. Et pas besoin de passer à la télé pour ça.

Il faut savoir mettre en valeur son corps en fonction de sa morphologie, de sa personnalité, de son teint de peau pour que les autres nous regarde telle que nous sommes. Les vêtements informes, l’absence de style, de coiffure, de maquillage, de couleurs forment, en réalité, un déguisement derrière lequel se cacher. Sous prétexte de ne pas vouloir paraître pour quelqu’un de superficiel, on empêche les autres de connaître sa véritable identité. Tout comme l’excès inverse (le trop maquillé, trop looké), c’est tout faire pour que les autres restent à la périphérie de son existence par peur de se montrer tel que l’on est, par peur parfois du désir de l’autre car on ne serait pas quoi en faire. Derrière le fait de ne pas être féminine ou de ne pas mettre en valeur sa virilité, il y a souvent une explication…

Tout l’art est donc de se connaitre et de savoir ce qui nous va bien en fonction de ce que nous sommes. La première étape consiste donc à se regarder en face afin d’accueillir le corps qui est le nôtre et de se connaître pour savoir ce que l’on veut dire de nous.

Et ceci n’est pas un problème féminin ! Quand je vois les maris des femmes qui me disent ne plus éprouver de désir pour eux, j’ai envie de crier « Cristinaaaaaaa, au secours, relooke moi cet homme pour que son épouse puisse le désirer ! ». Les femmes sont capables de souffrir pendant des années de ne pas désirer sexuellement celui qu’elles aiment. Elles se sentent coupables parce qu’elles restent accrochées à cette pensée archaïque selon laquelle « Il suffirait d’aimer pour désirer » ! C’est faux, totalement faux ! La vérité que personne n’ose dire, c’est qu’elles ne désirent pas leur mari parce qu’il n’envoient aucun rêve ! Moi, je l’enverrai fissa se faire une petite beauté avec Cristina et l’affaire serait réglée, dans 99% des cas.

La séduction n’est pas un vilain mot. C’est beau et c’est bon quand elle est au service de l’amour. Oui, pour devenir épouse ou mari, il faut savoir « conduire à soi » le regard de l’autre. Se positionner comme une femme ou un homme désirable sexuellement, pas uniquement comme la bonne pote, le bon copain. Oui, pour s’aimer durablement, il faut savoir séduire son mari ou sa femme pour augmenter la flamme grâce aux années qui passent. Mais au-delà de la relation amoureuse, prendre soin de son image change aussi considérablement ses relations de travail et d’amitié.

Maintenant, si c’est difficile de prendre soin de soi, de séduire la personne que l’on aime, de se mettre sous le projecteur d’un autre, c’est qu’il peut exister des blocages et des blessures, des parts d’ombres que l’on ne voudrait pas dévoiler.

Alors voilà, moi je rêve de travailler avec une Cristina Cordula parce que je crois qu’un bon relooking est extrêmement efficace et tout à fait complémentaire aux accompagnements que je propose !

Avis aux Cristina, écrivez-moi via la page contact !

T.

Source : http://theresehargot.com/billet-dhumeur-ce-qui-compte-cest-la-beaute-interieure-bullshit/

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Art de vivre, Paroles libres

Le smartphone pervers

phone-rage

 

Le téléphone portable fait désormais partie de notre vie quotidienne. S’il est certes utiles (urgence, retard, divertissement dans les transports), une étude réalisée aux Etats-Unis nous montre pourtant que ce petit objet peut perturber la vie du couple. Il a été noté que la présence du téléphone portable au moment des repas dégradait la relation. L’intimité se trouve en berne, la complicité absente, avec moins de joie de vivre dans l’échange. Le seul fait de le poser sur la table, même s’il ne sonne pas, n’est pas un geste anodin et peut même s’avérer nuisible : votre partenaire interprétera  cela comme un manque de respect et d’intérêt – sa présence ne vous suffit pas ou bien ce qu’il va vous dire est sans grande importance à vos yeux. Il pourra légitimement s’en trouver blessé.

Le smartphone est une troisième personne virtuelle dans le couple et fait office de tiers silencieux qui peut à tout moment interrompre la conversation. Il réduit l’espace vital de l’intimité et, dans ce cadre, installe un dialogue précaire qui ne peut porter que sur des banalités. Bannissez une fois pour toutes le portable lorsque vous vous trouvez dans des moments d’intimité ; il altère votre relation, mais aussi votre joie de vivre, votre créativité… autant d’instants de bonheur volés. D’autres travaux ont porté sur des jeunes qui passaient plus de neuf heures par jour sur leur smartphone (Internet, jeux, envoi de sms ou réponse à des appels). Les résultats montrent tous que cette utilisation abusive est un facteur d’isolement et d’anxiété.

Dans une approche plus préventive, j’ajouterai qu’il faut utiliser le téléphone portable avec certaines précautions. Une étude a souligné les risques de tumeurs du cerveau à partir de trente minutes par jour d’utilisation du téléphone collé à l’oreille. Concrètement, quinze heures de conversation téléphonique par mois, soit donc une demi-heure par jour, multiplient par deux les risques de cancers. Vous avez d’ailleurs sans doute observé qu’à partir d’un certain moment, le téléphone vous procure une désagréable sensation de chaleur à l’oreille.

Pour vous protéger, utilisez un kit mains libres ou passez régulièrement d’une oreille à l’autre, et chaque fois que cela est possible, parlez à distance dans le micro. Il est évident que la vigilance s’impose encore plus important pour les enfants. Enfin, sachez que l’impact des ondes est plus important en voiture, et ayez bien sûr à l’esprit les dangers du téléphone au volant.

Source : Dr. Frédéric SALDMANN, « Prenez votre santé en main »

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu… un appel aux destins particuliers !

« Des jeunes gens décident de lever, portés par la volonté et l’espoir. Ils rêvent de connaitre une fraternité plus grande, d’un  monde sensible à leur chant, ils arpentent des sentiers oubliés et découvrent le pouvoir étonnant de la poésie et du chant. »

 

 

 

1 commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Culture des Cîmes

De l’utilité du soutien-gorge !

Unknown

 

Une étude conduite pendant quinze sur 300 femmes et réalisée au CHU de Besançon remet en cause l’utilité du soutien-gorge : il n’empêcherait pas les seins  de tomber. Alors pourquoi porter un soutien-gorge ? Pour préserver leur bonne position ou éviter un mal de dos ? La question les lancée : faut-il ou  non en porter ?

Les femmes qui n’utilisent pas de soutien-gorge ont indiqué qu’elles respiraient mieux, qu’elles se tenaient dans une meilleure position ou qu’elles se plaignaient moins de douleurs dorsales ; de plus, leurs seins ne tombaient pas. Il a également été noté que leur poitrine était plus ferme.

L’hypothèse émise par les chercheurs est que le soutien-gorge provoquerait une certaine paresse du système de suspension, favorisant la chute des seins. Il s’agit certes d’une première étude mais qui présente l’avantage d’ouvrir une nouvelle piste de réflexion. Il est évident que le port d’un soutien-gorge trop serré ne soutiendra pas mieux et limitera les mouvements de respiration. Le deuxième élément, essentiel, est la perception qu’en a la femme. Le meilleur critère étant son confort personnel, son bien-être ressenti. Dans ce cadre, il n’y a rien d’obligatoire : il faut savoir écouter son corps et décider ce qui fait du bien ou pas, sans se soucier des critères de la mode. Les seins sont différents d’une femme à l’autre, les positions du corps et le poids changent également et il est difficile d’édicter des règles. Enfin, il me parait utile de signaler qu’il n’existe aucun lien entre le fait de porter un soutien-gorge et le cancer du sein.

Source : Dr Frédéric SALDMANN, Prenez votre santé en main !

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

« Il faut faire moins de choses dans sa vie, mais mettre plus de vie dans les choses que l’on fait ! »

Alexandre Poussin, Marche Avant !

joie

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre, Citation du jour