Archives mensuelles : juillet 2015

Filles de Loups part en vacances !

 

 

 

b35602a091afa5309f6d098dc22c7be9

 

Retrouvez-nous à la rentrée pour de nouveaux articles, images, coups de coeur !

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

en-bateau

 

« Je chante la beauté, la beauté fragile, la beauté des fleurs reflétant le soleil, qui s’embrassent et se mêlent sur le treillis vermeil… La beauté des chants d’oiseaux fuyant devant l’automne, des papillons colorés qui meurent comme meurent les prés prisonniers de la neige…

Je chante la beauté, la beauté subtile, la beauté des corps qui s’embrasent et des coeurs qui battent… La beauté des yeux qui dévorent, la beauté des rêves que l’on fait par dégout de l’ennui, la beauté des hommes affrontant les sommets, derniers défis aux derniers chevaliers…

Et je chante la beauté interdite, la beauté difficile, la beauté des fleurs quise croient des soleils, la beautés des chants d’oiseaux pourchassant le printemps, la beauté des papillons accompagnant la neige tombant dessus les près… La beauté des corps qui se battent et des coeurs qui s’embrasent, la beauté des yeux dévorés par l’horizon, la beauté des rêves que l’on fait pour échapper au néant, la beauté des âmes partant en mer, sans jamais regarder en arrière… »

Erik Saint-Jall, La Compagnie de la Grande Ourse

338a7b67848cb7c9a497d8b90f34f3e9

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour, Culture des Cîmes

Alcest

 

Alcest, groupe à première vue peu engageant par sa musique crue et agressive, conquiert un nouveau territoire avec son quatrième album « Shelter ». A l’antipode du Black Métal qu’il avait l’habitude de proposer, le groupe français nous livre une musique à la texture rêveuse, aux sonorités aériennes et lumineuses et aux paroles spirituelles et mystiques invitant à la sérénité. On en viendrait même à se laisser transporter…

 

 C.Mauduit

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Culture des Cîmes

FDL, la guerre des graines ne fait que de commencer !‏

potironbleu

« C’est exactement comme si les marchands de chandelles avaient le pouvoir de forcer les gens à fermer leurs volets pour contrer la concurrence de la lumière instable et irrégulière du soleil. »

Un article à lire d’urgence : http://rue89.nouvelobs.com/2015/05/29/potiron-bleu-ble-ressent-vent-graines-france-bannit-259404

 

Transmis par G.C

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

Van Gogh


« Les nuits étaient déjà froides et annonçaient l’hiver. Les étoiles avaient perdu leur tremblotement estival et leur éclat était net et fixe: au coeur de la nuit elles allaient innombrables. Dans ce profond silence on percevait le vol des oiseaux migrateurs et le passage du temps. C’était des nuits faites pour marcher sans fins, avec bonheur. »

Mario Rigoni Stern, Sentier sous la neige, éditions La Fosse aux Ours, 2000

Transmis par C.Mauduit
Peinture : La Nuit Etoilée, Van Gogh

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour

(Pour une fois) à vos écrans ! 

 

Best Seller de Suzanne Collins, la trilogie Hunger Games nous démontre grâce à son succès qu’elle vaut la peine d’être à nouveau considérée.

En voici un petit synospsis qui pourrait en éclairer ou rafraichir certaines :
Dans un pays liberticide, une jeune femme, Katniss Everdeen est condamnée (« sacrifiée ») à participer aux jeux annuels, les Hunger Games. Tout comme elle, un jeune homme et une jeune femme, âgés de 12 à 18 ans, sont tirés au sort dans chacun des 13 districts qui organisent Panem. Chaque district est spécialisé dans un secteur économique et livre au Capitol, où règne surconsommation, quête de l’éternel jeunesse et jeux télévisés, leur production. Divertissant pour les téléspectateurs, les Hunger Games est une lutte jusqu’a la mort puisque les participant n’ont ni nourriture ni eau et doivent s’entretuer pour survivre; seul un participant sera déclaré vainqueur, le dernier encore vivant. Il sera alors couvert de richesse. Rapidement Katniss s’attire la sympathie du public, de part son humanité et son opposition aux règles; Elle remporte les Hunger Games et devient alors le symbole d’une population opprimée et s’attire l’hostilité du pouvoir.
Critique d’une société régies par l’argent et ode à la révolte, Hunger games est un véritable phénomène de société ; entre chômage et faillite, classes sociales et inégalités, aucun de ces aspects n’est mis de coté par l’auteur. La population en marge et pauvre des districts contraste avec le monde surfait et de paraitre du Capitol. De plus, sa critique politique s’inscrit dans un mouvement de désobéissance civile que l’on peut retrouver actuellement et peut faire écho à une génération qui refuse un monde trop réglementé. Le salut à trois doigt initié par Katniss dans le film (en donc qui est fictif) est par ailleurs devenu un symbole de résistance pacifique en Thaïlande depuis le coup d’état du 22 mai… c’est dire l’impact que le film a pu avoir.
La propagande et la téléréalité sont caricaturées puisque sont mis en avant méthodes, débordements et excès imaginés par l’homme pour transmettre, influencer et se divertir au détriment de certains avec bien entendu de l’argent à la clé.
Katniss interprétée par Jennifer Lawrence a quant à elle l’image de la femme insoumise et rebelle, et déterminée à sauver ceux qu’elle aime.
Et puis finalement, cette histoire n’est pas sans nous rappeler la légende de Thésée. En effet ce dernier se porta volontaire pour mettre fin grâce au fil d’Ariane, à une tradition qu’avaient le Grecs d’envoyer chaque année sept garçons et sept vierges en Crète, dans le labyrinthe de Dédale, où le Minotaure et une mort certaine les attendaient. (source:http://mythologica.fr/grec/thesee01.htm)
C. Mauduit
FDL, votre analyse ?

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Paroles libres