Archives mensuelles : avril 2015

Sur internet

Publicités

Poster un commentaire

avril 30, 2015 · 7:00

Vous n’arrivez pas à vous endormir ?

Peu probable que cela vous arrive en camp, voici quelques conseils si ce problème vous arrive durant la semaine. L’idée principale : ne vous empoisonnez pas avec des somnifères ! 

 

valeriane-fleurs-sauvages-captivantes_464682

Trois plantes pour mieux dormir

Evidemment, dans la soirée mieux vaut éviter les excitants : café, thé, alcool fort et la télé avec ses émissions ou films stupides qui apportent si peu à notre culture.

N’hésitez pas à solliciter les plantes ! J’aimerais vous en présenter trois réputées pour soigner l’insomnie : l’aubépine, le tilleul, la valériane.

  1. L’aubépine pour détendre votre corps 

    Déjà utilisée dans la Grèce antique, l’aubépine est aujourd’hui recommandée partout en Allemagne.

    Elle contient des flavonoïdes et des procyanidines qui agissent comme antioxydants et régularisent le rythme cardiaque. C’est la conclusion rendue par le groupe Cochrane qui a fait la synthèse d’études cliniques menées sur des milliers de sujets soignés à l’aubépine [4].

    L’aubépine vous aide à vous détendre en soulageant votre cœur – surtout si vous faites de l’hypertension. Votre rythme cardiaque diminue, votre respiration ralentit. Votre corps est alors au repos, ce qui favorise l’endormissement.

  2. Le tilleul comme sédatif 

    Depuis toujours, les fleurs de tilleul sont consommées en infusion contre la fatigue nerveuse et l’insomnie. Autrefois, on faisait prendre un bain d’eau infusée au tilleul aux enfants surexcités pour les calmer avant de dormir.

    Le tilleul agit, tout comme l’aubépine, sur le système cardiaque : en empêchant l’hypercoagulation sanguine et le rétrécissement des artères.

  3. La valériane améliore la qualité du sommeil 

    La valériane est recherchée pour ses racines. De nombreuses études ont démontré l’activité de la valériane sur le système nerveux central : elle est relaxante, sédative et spasmolytique – c’est-à-dire qu’elle agit contre les spasmes musculaires.

    La valériane réduit le temps d’endormissement et améliore la qualité du sommeil. Ceci a été démontré par une étude contrôlée par placebo [5]. Le groupe recevant de la valériane a rapporté une accélération de l’endormissement. Par ailleurs, des enregistrements des ondes cérébrales pendant le sommeil ont confirmé que la valériane améliorait la structure du sommeil.

    Il est nécessaire de prendre la valériane pendant au moins 2 à 3 semaines avant d’en ressentir les effets.

Si vous cherchez d’autres plantes efficaces contre l’insomnie, je vous recommande d’essayer la camomille et le houblon.

 

Deux conseils originaux et agréables pour vous endormir

Voici enfin deux conseils originaux et agréables pour vous endormir :

  1. Les produits de la ruche efficaces, sans danger et délicieux 

    Une demi-heure avant le coucher, déposer un peu de miel dans les creux sous la langue, sans avaler. L’absorption se fera sous la langue. Le fructose du miel (surtout d’acacia ou de châtaignier) va déclencher la salivation qui va liquéfier le miel, lequel va descendre tranquillement vers l’œsophage. Pas de risque de carie.

  2. L’Omégachoco, à raison de quelques carrés entre la gencive et la joue

    L’Omégachoco est un chocolat que je vous ai déjà recommandé au sujet de la prévention de l’Alzheimer. Il allie du cacao bio à 70 % de concentration et les oméga-3 présents dans la graine de lin. Les insomniaques retrouvent le sommeil en mangeant 4 à 6 carrés d’Omégachoco le soir, une heure avant le coucher.

Bonne nuit à toutes ! 

 

source : Lettre du Professeur Joyeux

1 commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

Ne mourrons pas en emplissant nos poches !

220px-Leconte_de_Lisle-1850-60

 

« Vous vivez lâchement, sans rêve, sans dessein,

Plus vieux, plus décrépits que la terre inféconde,

Châtrés dès le berceau par le siècle assassin

De toute passion vigoureuse et profonde.

Votre cervelle est vide autant que votre sein.

Et vous avez souillé ce misérable monde

D’un sang si corrompu, d’un souffle si malsain,

Que la mort germe seule en cette boue immonde.

Hommes, tueurs de Dieux, les temps ne sont pas loin

Où, sur un grand tas d’or vautrés dans quelque coin,

Ayant rongé le sol nourricier jusqu’aux roches,

Ne sachant faire rien ni des jours ni des nuits,

Noyés dans le néant des suprêmes ennuis,

Vous mourrez bêtement en emplissant vos poches. »

 

Leconte de Lisle (1818-1894), Aux modernes

 

Poster un commentaire

avril 26, 2015 · 7:00

Filles d’Europe

Pour celles qui ne se souviendraient plus de l’air … voici de quoi réviser  !

 

Transmis par GL.

Poster un commentaire

avril 24, 2015 · 2:27

IMG_2492

 

 

« … Et leurs chants racontent l’histoire, les rudes sentiers de leur gloire, les mille combats de nos princes et de nos rois, et la grandeur du pays d’autrefois. »

Glenmor, La coupe et la mémoire, 1979
Transmis par C.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Citation du jour

« Tout le prix de la vie vient des choses sans prix. Dans la sphère de l’acte gratuit, du don, de ce qu’il possède et de ce qu’il est, l’homme atteint à ce qui constitue sa plus incontestable dignité.»
François Perroux

5 Commentaires

avril 21, 2015 · 7:00

« La recherche des bonnes proportions »

730b44ef631776aec3114d6386479da2

C’est dans cet esprit qu’il convient d’aborder l’idée de « décroissance », telle qu’elle a pris consistance dans les années 1970 et cheminé depuis. Décroissance ne signifie pas « croissance négative », récession, mais une rupture avec le système social, économique, et idéologique voué à l’augmentation permanente de la production et de la consommation. Le produit intérieur brut diminuerait non par l’enrayement d’une économie de croissance, mais par la réorientation de l’activité humaine libérée de l’obsession productivo-consumériste. L’argument fondamental opposé à la décroissance est à peu près toujours le même : la vie est par principe croissance ; dès lors les partisans d’une décroissance seraient hostiles à la vie : avec une mentalité pareille, les hommes en seraient encore à chercher un abri dans les anfractuosités des rochers – ou, plus vraisemblablement – auraient disparu depuis longtemps de la surface de la terre ! Tout fiers, « les croissantistes » s’imaginent avoir gagné K.O au premier round. En réalité, leur coup n’a rencontré que le vide. Ils ne comprennent pas, ou refusent de comprendre, que ce qui est en cause n’est pas une attitude en soi, mais une situation ; que la même conduite qui dans un certain contexte, sert la vie, la dessert dans un autre, selon qu’une mesure est ou non respectée. La question n’est pas d’opter pour la simplicité ou la sophistication, la croissance ou la décroissance dans l’absolue : elle est de se comporter selon ce qui est opportun. Il se trouve que l’opportun aujourd’hui n’est pas la croissance mais la décroissance.

(…)

Ceux qui reprochent la décroissance son caractère négatif devraient comprendre qu’elle n’est que la traduction conjoncturelle d’un principe positif : la recherche des bonnes proportions. Proportions entre les moyens et les fins, d’une part (pas de déchainement technique pour remplir des taches frivoles, ou qui pourraient êtres accomplies plus simplement), proportions entre les fins poursuivies et les facultés de l’être humain, d’autre part (ce que permet la technique doit rester commensurable avec les facultés humaines ; sans quoi, la technique humilie, asservit et défait l’homme au lieu de lui être bénéfique.) Il se trouve à l’heure actuelle, dans un monde proie au gigantisme, aux excroissances monstrueuses, la recherche du proportionné passe par la décroissance.

Olivier Rey, Philosophie Magazine, Avril 2015, n°88 

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Art de vivre

10991074_920040024714524_8709794946211583795_n

Poster un commentaire

avril 18, 2015 · 7:00

Lire, c’est bien, BIEN lire c’est mieux !

10955768_905499419501918_4781823101585821643_n

Chère Fille de Loup,

Chaque jour, n’essaies-tu pas de faire tienne cette citation de Madame Sévigné ? : « Je veux tous les jours travailler à mon esprit, à mon âme, à mon cœur, à mes sentiments ».

 Je suis sûre que oui. Et donc que tu agrémentes ton quotidien de la lecture de nombreux livres afin de fortifier ta citadelle intérieur et de conquérir ta liberté de penser.

Lire, c’est bien, BIEN lire c’est mieux !

Tu trouveras ci-dessous quelques conseils qui ont pour objectif de te permettre de tirer le meilleur de tes lectures : pour en profiter, mais aussi pour t’en souvenir et mieux les faire partager. Et bien sûr, pour les transmettre aux autres Filles de Loups….

Cette liste n’est pas exhaustive et je compte bien sur toi pour la compléter et partager tes propres astuces.

  1. Lire un crayon à papier à la main.

A moins que tu n’aies emprunté le livre, n’aie pas peur de souligner, annoter, entourer les passages qui te parlent ou qui te choquent. Tu iras encore plus loin avec l’auteur : non contente de lire, tu entreras en dialogue avec lui ! Ta lecture de passive deviendra active et tu personnaliseras tes livres !

  1. Collectionner les citations

Mets en évidence les citations dont tu voudrais te souvenir. A la fin de ta lecture, reporte les sur un carnet. Tu pourras ainsi les relire de temps en temps et ces citations te construiront petit à petit. Tu te rendras même compte que tu finiras par en connaître certaines par cœur.

  1. Annoter les livres

Si tu n’as pas le temps de recopier les citations de chaque livre, tu peux aussi noter les pages qui t’ont intéressées au début de chaque livre. En feuilletant ce livre longtemps après, cela permettra de revenir vers les passages qui t’ont marqués.

  1. Mettre en perspective

Enfin, n’hésite pas, avant ou après avoir lu un livre, à te renseigner sur l’auteur et son œuvres. Bien sûr, en quelques clics tu peux aller voir sur Wikipédia, mais parles-en aussi autour de toi pour récolter les impressions de ceux qui l‘ont aussi lu. Remettre en perspective la lecture, prendre un peu de recul t’aidera à mémoriser et à mieux comprendre les messages de l’auteur et la spécificité de l’ouvrage.

Bonne lecture à toutes !!

NB : Maintenant, je te lance une question ouverte Fille de Loups : quel est le dernier ouvrage qui t’a marqué ? Partage avec nous tes lectures, j’attends ta réponse !

10985941_931103270274866_8713623930528552942_n

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Paroles libres

Miranda 1878

« Seuls conspirent efficacement contre le monde actuel ceux qui propagent en secret l’admiration de la beauté ».

 

Gomez Davila

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Citation du jour